AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quiproquo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Essenai
Délicate, sensuelle...et pucelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 310
Age : 25
Faction : -§-
Classe : Mage
Elément : Terre
Date d'inscription : 17/06/2009

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Quiproquo   Dim 1 Nov - 16:19

Du silence.
Rien qu'un peu de silence...
Comme ivre, j'avance dans cette ruelle trop peuplée, me collant aux murs. La douleur diffuse de mon ventre semble se battre avec celle qui ronge mon esprit, chacune luttant pour être la plus présente, la plus atroce possible. Je pourrais facilement me débarrasser de l'une d'elle ; une incantation, une potion, un onguent et finie, oubliée cette blessure que je me suis moi-même fait. Mais alors, l'autre, plus pernicieuse, en profiterait pour croître...
Et je ne pourrais le supporter... Ce serait comme aller en enfer pour un homme de la surface...

Alors, je me contente de serrer les dents et ma cape un peu plus autour de moi, de longer ces murs en veillant à ne toucher quiconque, tête baissée, pour ne pas croiser un regard moqueur, scrutateur... Un de ceux qui pourraient comprendre ce qui me ronge, un de ceux que je fuis. Leur pitié m'horripile, leurs sourires condescendant de ceux qui croient savoir, qui pensent comprendre, mais qui se leurrent.
Comment comprendre autrement qu'en le vivant ?

L'épuisement me gagne, je m'adosse un instant contre ces murs qui bordent les ruelles, nous écrasant de leur masse. Un tremblement me prend, et déjà je sais que si je ne trouve pas rapidement un endroit où me terrer, je ne pourrais plus regarder dans les yeux mes compagnons. Les moments de faiblesses se doivent de rester cacher...
Une de mes mains se crispe sur ma hanche tandis que je reprends ma marche silencieuse ; je m'enfonce petit à petit au plus profond de la cité, loin de l'agitation des foules, là où les ruelles ne laisseraient passer un chariot, où les hauts murs nous abreuvent d'obscurité...

Bientôt...
Je le sens, bientôt, j'aurais trouvé. Déjà le bruit de la cité semble s'étouffer.

La surprise me fait m'arrêter, à quelques pas, l'étroite ruelle dans laquelle je me trouve s'élargit pour former une place circulaire au milieu de laquelle trône une fontaine. Je m'avance avec prudence. Il n'y a personne, seul le bruit de l'eau me parvient ; j'aimerais tant qu'il puisse apaiser le tumulte de mon esprit...

Je ne fais plus attention aux choses autour de moi et plonge ma main dans l'eau. Je la regarde, puis sors mon autre main de sous ma cape avant de l'y plonger à son tour. Un instant l'eau se teinte de la couleur de mon sang pour redevenir étrangement claire. Je mets mes mains en coupe, me penche légèrement, et m'asperge le visage, espérant secrètement que l'eau fasse disparaitre mes tourments aussi facilement qu'elle a fait disparaitre mon sang...

_________________
Entre les loups cruels, j'erre parmi la plaine. Je sens venir l'hiver, de qui la froide haleine, d'une tremblante horreur fait hérisser ma peau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quiproquo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quiproquo et comedia del'arte [Milena°Gabriel]
» Quiproquo {PV Katie}
» Départ et quiproquo, que du bohneur !
» Une amitié peut cacher un quiproquo. A Y D E N
» Quiproquo en musique (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Empire des Enfers :: La Cité Enférienne :: Entre les murs de la Cité-
Sauter vers: