AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Révélations nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aioros
-§-Mentor Imperial-§-//-§-Voix d'Hades-§-
avatar

Masculin Nombre de messages : 1412
Age : 28
Faction : -§-EnFerS-§-
Classe : Démon
Elément : Feu
Date d'inscription : 26/06/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
230/300  (230/300)

MessageSujet: Révélations nocturne   Jeu 31 Juil - 15:00

L’air est humide aujourd’hui, une chaleur moite et désagréable commence à envahir mon corps. Pourtant habitué au climat ardent qui régnait ici, on aurait dit que quelque chose avait changé.
Ce quelque chose n’étais pas perceptible, c’était plus une espèce de force invisible qui avait rempli la pièce. A moins que cela ne venait simplement de moi, un reflet extérieur de ce qui se déroule à l’intérieur…
La force me prend à la gorge et je commence à suffoquer, je décide de me lever et d’aller à la fenêtre de ma chambre afin d’attiser la gène.
La vue qui s’offrait devant moi à cet étage du château était imprenable.
Notre monde s’étendait là comme pour montrer sa splendeur, des falaises du nord jusqu’au fleuve noire qui longeait la partie sud, toute ma vie ou presque redéfilait dans mon esprit avec un brin de nostalgie.
Une certaine fierté me prenait, l’empire avait bien changé depuis mon arrivée ici, nous avons réussi à évoluer et à grandir et je sais que nous ne sommes pas arrivés au bout du chemin.
Ces souvenirs rafraichissaient mon esprit et j’en oubliais presque cette sensation désagréable.

Je fis demi-tour et alla à la porte de ma chambre, un garde passait justement dans le couloir faisant comme à son habitude son tour de garde dans le château.
Je lui fis signe d’approcher :

« Appelle Medolie, dis lui que j’ai à lui parler. »

Il répond part un bref de signe de tête et accourt aussitôt la prévenir, je le regardai s’engouffrer dans le couloir jusqu’à ce qu’il bifurque au dernier croisement du couloir.
Je rentre dans ma chambre, referme la porte et retourne m’asseoir dans le fauteuil qui se trouvait au centre de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Jeu 31 Juil - 15:40

Il faisait frais devant la Grande Porte.
Enfin, relativement plus frais que dans tout le reste de l'Empire.

Je suis assise contre le mur, à mon eternel poste. Dans le noir absolu.
Les fois où je l'ai quitté sont rares, la Surface ne me plait pas. Il y fait froid, et les Hérétiques souillent la même terre que je suis obligée de fouler.

J'ai déja passé plusieurs semaines consécutives assise içi, sans voir personne, sans parler, ni rien d'autre à faire que de penser.

Parfois, je trouvais le temps long. Mais quand venait quelqu'un, ma seule hâte était de le voir disparaitre.

Seule, je suis mieux...



J'entends la Porte gronder. Elle s'ouvre pour laisser sortir un Démon.
La plupart du temps, ils ne font pas attention à moi, guidés par leur soif de sang et attiré par la Surface.

Mais là, c'est un garde du Palais Impérial.
Ils ont tous leurs armures noires et brillantes.
Ces bêtes là ne parlent pas non plus et réflechissent encore moins.

Il dit que l'Empereur me mande...
Si je ne savais pas qu'ils étaient totalement dénués d'initiative, j'aurais cru à une blague.

Je me lève dans un bond.
L'Empereur n'attend pas. S'il me dit de quitter mon poste, je dois le faire...
Moi aussi...



Je marche jusqu'au Palais.
Je cours plutôt. Intriguée et impatiente, mais en même temps, je ne comprends pas.
Je veux savoir, au plus vite.

Je n'y suis allée qu'une seule fois. De toutes part de l'Empire, on peut voir ses hautes tours, mais y aller était un luxe.

Seuls les Gardes Impériaux et les Princes pouvaient s'y rendre.
Les autres devaient attendre l'invitation de l'Empereur.

Des grands couloirs, des grands escaliers.
Tout est pavé finement. Je suis obligée d'aimer cet endroit.

Moi qui vit assise sur de la pierre, voir le Palais était comme un rêve de gamine.


Puis enfin, la chambre de l'Empereur.
Au milieu, sur un trône voulant toucher le plafond démesuré, il m'attendait.

Comme à chaque fois, mes genoux s'affaissent et mon cou se baisse. Je me prosterne devant lui, et dans un souffle coupé, je murmure :


Je suis là... Seigneur Aioros...

Les yeux fermés, baissés vers le marbre, j'attends qu'il me dise de me relever... ou qu'il décide autre chose.

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aioros
-§-Mentor Imperial-§-//-§-Voix d'Hades-§-
avatar

Masculin Nombre de messages : 1412
Age : 28
Faction : -§-EnFerS-§-
Classe : Démon
Elément : Feu
Date d'inscription : 26/06/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
230/300  (230/300)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Jeu 31 Juil - 17:47

Mes yeux s’étaient fermés, plongé dans un stade entre le sommeil et le réel une voix vint me décrocher de mes pensées.
Je tourne ma tête vers la porte, elle était là, tête baisée et agenouillée prête à attendre la raison de sa venue ici.
Comme à son habitude, elle avait une allure droite et fidèle.
Elle aussi avait bien changé depuis le jour où nous l’avions recruté et élevé comme l’une des nôtres.

« Allons Medolie, pas de ça avec moi, relève toi et viens plutôt t’asseoir en face j’ai à te parler»

Attendant que la gardienne vienne s’asseoir en face de lui pour continuer, l’Empereur regarda encore une fois par la fenêtre, un léger sourire vint s’esquisser sur son visage.

« Tu dois sûrement te demander pour quelle raison, toi et moi sommes ici cette nuit je me trompe ? »

Ses yeux et son regard me fit comprendre que j’avais raison, après tout comment pourrait t’elle imaginer ce qui pouvait me trotter dans la tête. Malgré que je sois proche de beaucoup des mes hommes, il était toujours difficile pour chacun d’eux de discerner mes pensées et de comprendre certaines de mes actions.

« Tu as fait du chemin depuis ton arrivée ici et de plus tu remplis ton rôle de Gardienne de la porte à la perfection.
Par ailleurs, je vois en toi beaucoup plus qu’un simple rôle de gardien, je sais que tu tiens à ce post, mais ton destin s’avère être à un autre endroit. »


Ma main se crispe, l’air brûlant envahit ma gorge encore un peu plus, je ne peux m’empêcher de laisser échapper quelques toussotements. Ignorant le malaise je poursuivis :

« Je dois te faire part d’une chose importante, une chose que je n’ai encore partagé avec personne, je vais donc te demander de me laisser finir jusqu’au bout »

Elle acquiesce doucement de la tête.

« Depuis quelques temps, je ne suis pas au meilleur de ma forme et je pense connaitre la raison.
Cela fait maintenant des années que je suis au service d’Hades et que je veille au bien de l’empire. Quant je te regarde, j’ai l’impression que c’était hier quand l’Empereur Genki m’a accepté dans ces rangs et m’a pris sous son épaule pour m’apprendre tout ce que j’avais à savoir.
Gravir les échelons un à un ainsi que chacune des batailles auxquelles j’ai assisté m’ont apporté un certain équilibre mais surtout un but auquel j’ai mis toute ma dévotion à atteindre et c’est tout cela qui m’a apporté une sensation unique et indescriptible.
Lorsque je suis devenu Empereur, on peut dire que cette sensation a trouvé son apogée, et depuis tout ce temps j’ai mis un point d’honneur à réaliser les rêves de notre nation et de garder notre image au plus haut.
Mais depuis un moment, cette sensation qui m’habitait perd de son éclat. Peut être car je n’ai plus aucun objectifs à me fixer ou peut être car je pense que j’ai fais mon temps quoi qu’il en soit si je n’avise pas cela pourrait ternir à notre Empire et je ne veux en aucun cas que cela mette en question la promesse que j’ai faite jadis »


La douleur commence à descendre dans mon thorax, mes yeux se plissent, et ma bouche se crispe de plus en plus. La douleur devient insoutenable, il fallait faire vite car je ne voulais pas que quelqu’un me voit dans cet état plus longtemps.

« Tu vois, c’est ce dont je te parlais, le mental empiète sur le physique, les deux sont liés et je ne peux continuer comme cela. Toutefois en tant qu’Empereur je me suis fixé un ultime objectif Medolie, cela va sûrement te faire un choc mais tu dois me faire confiance.
N’ais-je jamais pris une décision qui mettrait en péril notre équilibre ? »



Je me levai de mon siège prenant ainsi une certaine hauteur sur mon interlocutrice, et la fixa dans les yeux.
Elle était la seul, il n’y avait personne d’autre pour cela…

« Je vais mettra toute ma dévotion dans mes derniers instant d’Empereur à faire de toi la nouvelle Imperatrice des Enfers Medolie…»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Ven 1 Aoû - 17:21

Je ne lui avait pas parlé beaucoup directement. Lors de ses discours, avant ou après les batailles, j'écoutais toujours avec beaucoup d'attention ses paroles.
L'Empereur était quelqu'un d'inaccessible, lointain, et pourtant, il connaissait chacun des ses hommes, chaque Démons et leurs prouesses et savait absolument tout ce qui pouvait se passer dans l'Empire, et la majorité de ce qui se passait à la Surface.

J'ai toujours cru en lui. J'ai toujours bu ses paroles, et exécuté chacun de ses ordres immédiatement. Je lui doit tout…

Je suis seule avec lui.
Mais je ne suis pas heureuse.
Sa voix est lourde, il semble las, malade...

Je ne peux rien faire pour lui. Il me dit de l'écouter.
Mais j'ai envie de désobéir... quelque chose ne va pas, j'ai peur de ses mots, de plus en plus peur au fur et à mesure qu'ils tombent.

Je l'entends me féliciter, je veux protester. Je n’ai rien fait pour mériter ses égards, j’ai toujours fait mon devoir au mieux…mais pas toujours à la perfection.

En arrivant, j’avais eu peur qu’il ne me réprimande. Je cherchais ce que j’avais mal fait, et j’avais trouvé une bonne centaine d’exemples.

En fait, j’aurais préféré.
Ses mots sont durs, il parle de Destin, de promesses, d’équilibre.
J’ai envie de pleurer, de m’agenouiller encore…



Puis il se lève.
Sa dernière phrase me transperce. Le mot « Impératrice » résonne à mes oreilles. Il revient, comme un mot entendu dans un rêve, comme une réminiscence de l’inconscient.

Ce n’est pas possible…
Je lève mes yeux, j’ose le regarder directement.
Son regard est ferme, je ne comprends pas…

J’ai envie de le frapper. Il perd la tête devant moi…
Il failli à son devoir d’Empereur.

Depuis toutes ces années, dans la famille des Enfers, il a toujours été le digne patriarche.
J’ai du mal à croire qu’il ait vraiment dit ça…

Mais son regard fixe encore…
C’est un ordre…je dois le faire… l’Empereur a toujours raison…

Mais je ne peux pas prendre sa place…
Je lui dois tant…

Alors je lui doit bien ça… Il est si grand… si… humain…si près…

Mes lèvres se décollent difficilement, inspirer me fait mal. Mes genoux flanchent. Je me prosterne une nouvelle fois.



Pourquoi…pourquoi Seigneur ?
Je ne peux pas…
Je ne suis pas… comme vous…

Je suis faible, Seigneur…
Je sais que vous avez sûrement raison…

Avez-vous…assez réfléchis ?



Ma voix était très basse.
Je ne voulais plus le regarder…

En fait, je voulais surtout qu’il ne voit pas mes larmes…
Les Démons ne pleurent pas…

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aioros
-§-Mentor Imperial-§-//-§-Voix d'Hades-§-
avatar

Masculin Nombre de messages : 1412
Age : 28
Faction : -§-EnFerS-§-
Classe : Démon
Elément : Feu
Date d'inscription : 26/06/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
230/300  (230/300)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Dim 3 Aoû - 20:37

Elle est là devant moi, une voie et une attitude hésitante face à mes révélations.
Je la connais bien, je l’ai recueillie et élevée comme ma propre fille.
Peut être pas comme un père élève sa fille, mais après tout étais-je fait pour cela ?
L’aspect humain demeurait, mais à l’intérieur il n’en restait plus grand-chose, c’était bien un démon qui m’habitait.
Pourtant, celle qui se tenait devant moi était bien comme une fille à mes yeux, chose que je ne lui ai jamais révélée et chose que je ne lui révèlerai jamais.
Nous n’avons pas de place pour les sentiments dans notre monde, et ce que je pouvais penser à son égard ne regarder que moi, il y a longtemps maintenant que j’avais appris à ne laisser transparaitre aucunes émotions même aux gens à qui je tenais le plus.

Je savais qu’elle n’était pas prête à régner, mais je devais anticiper plutôt que de lui mettre devant le fait accompli une fois mon moment venu.
J’espère qu’elle en a conscience et qu’un jour elle m’en remerciera.
Je me devais à présent d’être à ses cotés jusque quand son heure viendra.
Je vois en elle un potentiel que nul ne pourrait déceler, même pas elle…
Surtout pas elle…
Son plus grand défaut était sa confiance en elle, et c’était là-dessus que je devrai jouer pour qu’elle fasse une grande Impératrice.


« M’as-tu déjà vu parler pour ne rien dire Medolie ?
Tu dois savoir que l’étape de réflexion se fait toujours avant l’action.
N’oublie jamais ça, car tu pourrais perdre toute crédibilité si tu ne respectes pas cela. »


Une 1ère leçon, pour une 1ère journée d’initiation même si elle l’ignorait encore.
Derrière cette jeune fille encore inexpérimenté et inquiète se dessinait déjà sous mes yeux l’image de la plus grande souveraine que l’Empire ait pu connaître.
Le poids de cette image reposait maintenant sur mes épaules, l’idée d’échouer ne me traversait même pas l’esprit.
Une fois que je lui aurai donné toutes les cartes en main, il ne faisait aucun doute qu’elle me dépasserait, qu’elle s’élèverait parmi les démons et qu’elle leur montrerait la voie.

« Doutes-tu de moi ou des décisions que je suis susceptible de prendre ? »

Toujours garder une distance, ne pas laisser percer le moindre petit sentiment.
Elle pourrait le détecter et faire de même et cela ne nous mènerait nulle part de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Ven 8 Aoû - 15:06

L’atmosphère est lourde. Le vent brûlant des hauteur de l’Empire dansent rapidement, puis ressortent, à l’autre bout de la chambre marbrée.
Je renifle bruyamment, ma tête est trop lourde pour que je puisse la relever. J’ai reçu trop d’information, et la perspective de ce qui suit ne m’aide pas à me sentir mieux.

Tout ça avait quelque chose d’irréel.
Il laissait de longs silences. Etait-ce pour mieux choisir ses mots, ou parce qu’il regrettait déjà en me voyant comme ça ?

Je n’avais vraiment entendu sa voix que pendant ses discours. Il haranguait les foules, l’orateur qu’il était avait maintenant un ton bienveillant. Il me rassurait. Bienveillant et sec à la fois.
Il ne voulait pas perdre de temps, et surtout pas me laisser le loisir de le remettre en cause.
Il était plus proche de moi que jamais…physiquement et psychiquement.

Je savais au fond de moi que j’étais obligée…
Il l’avait dit. Et il ne l’aurait jamais dit ainsi si nous n’étions pas pressé, si ce n’était pas essentiel.


Je sais bien, Seigneur… dis-je sans pouvoir lever la tête.
Je ne doute pas de vous… Vous devez avoir raison…

Mais c’est dur pour moi…d’accepter…

Mais…


J’avais dit tout ça sans respirer, et sans bouger. Des larmes continuaient de couler. C’était indigne du respect et de l’honneur que l’Empereur me faisait, mais je ne pouvais plus m’en empêcher.
Ca faisait plusieurs décennies, peut-être encore plus, que je n’avais pas été si faible, si humaine…


Dans un sursaut de force, je me relevais, debout devant l’Empereur. Je suis plus petite, et mon regard ne peut toujours pas se poser sur lui.
Mais j’essaye de lui faire croire que je suis forte.
Je ne veux pas qu’il regrette.
Il aura raison.
Il a toujours raison.


Si c’est votre choix, Seigneur…

Mais…restez tout le temps près de moi…
Ne me laissez pas seule… apprenez moi…
Je veux être digne de vous, et de ce que vous avez été…

Et de ce que vous resterez toujours, pour tous.


Ma gorge était serrée.
Que fera-t-il devant des larmes ?
Des larmes de Démons…

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aioros
-§-Mentor Imperial-§-//-§-Voix d'Hades-§-
avatar

Masculin Nombre de messages : 1412
Age : 28
Faction : -§-EnFerS-§-
Classe : Démon
Elément : Feu
Date d'inscription : 26/06/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
230/300  (230/300)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Dim 10 Aoû - 23:50

Mes dires m’ont libéré de mon emprisonnement psychique.
Je commence à sentir les premiers effets du processus qui se mettait doucement en marche, pourtant autre chose maintenant me troublait.
Elle pleure devant moi, elle montre sa faiblesse, chose qu’un Demon ne doit jamais faire, ce n’était pas dans ses habitudes.
Je préfère ici à l’abri des regards et des jugements mais les larmes sont cependant toujours présentes.
Je sais que je devrais faire abstraction et continuer mais ça serait faillir au but que je m’étais fixé.
Une initiation parfaite…
Sans faille, sans oublie…

Une dernière pensée : Elle est jeune, trop jeune, je la recueille la prend sous ma cape et la ramène chez nous lors de cette douce nuit de printemps.
Maintenant elle est là, grandie, plus mûre tout en gardant une certaine innocence.
Son expression n’a pas changé et c’est pour cela que quand je la vois, je la vois elle il y a toutes ces années.
Puisse t’elle un jour me pardonner de ce que je suis mais surtout de ce que je m’apprête à faire d’elle…

Mon regard se changea d’une traite, mes yeux devinrent rouge sang et ma voix résonna dans la pièce avec une froideur sans égale.
Ma main fendit l’air et vint s’écraser sur la joue du Demon dans un claquement sourd.

« Je ne t’ai pas fait venir ici pour te voir pleurer !
Tu n’es plus une enfant maintenant et il n’y a pas de place pour cela dans l’avenir que je dresse devant toi Medolie !
Un Demon ne pleure jamais, un Empereur ici n’a rien à dévoiler mis à part ce qui touche à son Empire.
Un jour je ne serai plus là, et tu devras continuer la route seule, mets toi ça bien en tête ! »


J’évite son regard, je ne veux pas lire dans ses yeux la tristesse et la peur.
Je ne veux pas contempler le monstre que je suis en train de transformer à l’image de cet Empire.
Dans mon esprit il était clair qu’un combat faisait rage entre les remords et la nécessité de la faire devenir une sorte d’être sans émotions et sans pitié.
Tel était le sort des Empereurs…

Cependant bien malgré moi et surtout bien malgré mon aspect extérieur, ce que je ressentais tout au fond de moi n’était pas censé être là.
Non jamais je n’aurais du ressentir ces remords, cette confusion.
Aurait-ce voulu dire que mon initiation à moi avait été un échec ?
Voudrait-ce dire que ce que je vais lui inculquer en serait un aussi ?
Quoi qu’il en soit je serais avec elle jusqu’à ma mort et j’irais jusqu’au bout.

« Maintenant suis-moi, nous allons marcher un peu.
Montre-moi quelle grande Impératrice tu feras.
Je veux voir dans ta démarche, dans chacun de tes gestes, dans chacune de tes expressions une souveraine digne de ce nom Medolie.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Révélations nocturne   Sam 16 Aoû - 14:58

Il a fait ce qu’il devait faire. J’ai besoin de croire en lui, de voir le souverain qui a forgé mon respect et mon admiration, avant de devenir comme lui…

Il est froid et dur. Un moment j’ai cru qu’il était comme moi, trop faible pour sa tâche.
Je ne l’ai cru qu’un instant, j’ai une confiance aveugle.

Aveugle… alors que je suis depuis toujours les yeux de cet Empereur et de notre Dieu.

Il me dit de me lever et me montrer digne.
Mes genoux tremblent un peu, ma gorge est serrée et mes yeux encore un peu embués.
Je ressens encore la gifle. Il y est allé fort, il a bien fait.

Je ne me souviens pas une seule autre fois où il m’a touché.
Enfin là, ce n’est pas vraiment toucher, mais quand même…


Je vais lui montrer toute la dignité dont je suis capable.
Il m’a choisi, moi. Il ne se trompe jamais, je vais tout faire pour lui donner raison !

Tête haute, sourcils froncés, mon visage se referme. J’essaye de me rappeler mes réactions devant un Hérétique égaré devant la Porte.
Un immonde mortel souillant l’entrée de notre Empire.


Je ferai ce en quoi vous croyez, Empereur Aioros.

Je fixe ses yeux. Je maintiens ma pose assurée.
Oui c’est comme ça que je faisais pour leur faire peur.
Je ricane un coup, pour finaliser.

La peur me ronge le ventre. Il va me trouver ridicule…

Ma voix glaciale émerge un peu, je me concentre pour oublier qui il est, et être comme je suis avec les autres… les êtres moindres.


Où va-t-on ? dis-je simplement, en me fermant au maximum.

J’espère qu’il n’ira pas croire que je lui en veux pour le coup.
Je ne serai jamais assez reconnaissante.

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélations nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélations nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Empire des Enfers :: La Cité Enférienne :: La Tour de l'Empereur-
Sauter vers: