AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Incongru... Deux cons grus... Trois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Incongru... Deux cons grus... Trois...   Jeu 12 Juin - 23:24

J'aurais jamais dit...
Mais bon. Des fois on apprend, aussi.
Les apparences trompent.
J'aurais dû savoir, pourtant. Je le connaissais.

Mais c'est qu'il est impressionnant, aussi.
Ca vous a une carrure d'armoire althonienne, une mâchoire aussi anguleuse qu'un coin de casque de milicien, cette lame à l'éclat sinistre, et puis là, plantée au-dessus du cou massif, cette couronne taurine et enflammée...
De tous les démons, c'est lui qui en a le plus l'air.
Et pourtant, peut-être que c'est celui qui en a le moins le coeur.

Le coeur d'un démon... Est-ce que ça a du sens ?
Ca doit en avoir...
Je l'ai vu suivre des yeux l'ombre de la robe de la traitresse des constellations.
Celui-là a un coeur.
Tous n'en ont pas...

Et je ne peux pas m'empêcher de me souvenir.

Il était un peu plus grand, plus massif encore, et surtout, cette toison épaisse et rude qui le couvrait. Mais la même couronne qui le forçait à garder la tête haute, tout le temps. Et le même reflet dans les yeux sombres.
Il la regarde comme lui nous regardait. La même dévotion, la même impression que le jour du danger, il se placerait entre nous et lui, sans souci pour lui-même...
Il manque les sabots fendus, le mufle bovin. L'odeur aussi. Ca c'est pas dommage, par contre.

Je me fais des idées, sûrement.
Notre Seppa était un poète enfermé dans un corps de brute.
Lui, je ne sais pas d'où vient son nom, un diminutif sûrement, mais je sais...
Je n'ai jamais vu de haine dans son regard, jamais.
Pourtant il massacre aussi bien que les autres, si pas mieux.
Et pour autant que je sache, il ne déteste pas cette tâche et l'accomplit avec entrain.

C'est la façon dont il regarde la traîtresse...
C'est ça qui a soulevé les souvenirs.
Cette sorte de tendresse inconditionnelle, de loyauté immuable. Ce reflet qui disait qu'il mourrait pour nous.
Il mourrait pour elle. Il mourra pour elle.
Est-ce qu'elle mérite ça ?

Est-ce que c'est à moi d'en juger ?

Non.

C'est la liqueur de cactus.
Sûrement.
Je l'ai trop suivi des yeux, trop regardé plier l'angle de sa bouche, trop épié l'instant où ses yeux luisaient, et cette douceur cachée au fond de ses traits rudes...
C'est lui, ou presque.
Sa loyauté s'étend à nous tous et nous avertit, nous protège.
Quoi qu'il arrive, il est là, toujours, et peu importe ce que ça lui en coûte.
Et peu importe son aspect pour moi.
Peu importent ses actes.
Celui-là a un coeur, intact.
C'est rare, ici.
Ca mérite...

Je ne sais pas si ça mérite ça.
Mais c'est ça que j'ai envie de donner, là, à cette seconde.
Du reste je n'ai pas grand chose d'autre à donner.

Il est trop grand, mais il s'est planté immobile à côté d'un rocher, les yeux dans le vague là où le reflet de la robe de la traîtresse a disparu.
C'est facile.
J'ai trois pas à faire, une battue du pied, presque rien.
M'appuyer sur son épaule, à peine.
Une inclinaison du buste, si brève.
Il a tourné la tête, surpris sans doute, un réflexe.
Un effleurement des lèvres.
Une fraction de seconde.
J'ai continué ma route au-delà du rocher.
Sans me retourner, pourquoi faire.
Il ne faut pas se retourner sur ses impulsions, surtout si elles n'ont aucune raison d'être qu'une vague impression du passé venue enrichir un présent à peine entrevu.

Il doit ce demander pourquoi.
S'interroger, peut-être, perplexe, est-ce que Seren a vu ça, est-ce qu'elle lui fera une scène.
Et moi je m'en fous.
Je souris.
J'avais juste envie, comme ça.
J'ai aimé son sourire.
Et j'ai mis le mien dessus.
C'est tout.




[hrp]Merci Daddychou ^^[/HRP]
[hrp bis] Les questions fusent !! :lol: C'est juste un truc comme ça pour dire merci alors on se calme Wink [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Incongru... Deux cons grus... Trois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Deux blonds ! (Enfin trois)
» Quatre consonnes et trois voyelles c'est le prénom de Raphaël
» Un mouton, deux moutons, et trois moutons... Pouf. ? E. Jyle McCartaigh.
» Un, tu gémis. Deux, j'observe. Trois tu cries. Thérapie de groupe.
» Soirée à deux ? Ah non... Trois | Greyson && Rebekah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Empire des Enfers :: L'Ancien Palais :: L'Esplanade-
Sauter vers: