AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une étoile sous Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Une étoile sous Terre   Sam 26 Avr - 9:59

La Porte se refermait d'elle-même, une fois que les deux jeunes femmes fut passées.
Elles avancaient lentement, se tenant encore la main.
Ana essayait de garder la tête relevée, mais la lumière soudaine brulait sa rétine.

C'était la première fois qu'elle accompagnait quelqu'un à l'interieur. Elle preferait les laisser d'habitude, avec le Démon Originel, en proie à la peur et les attaques de l'Empire.

Les Démons n'attaquaient jamais, à l'interieur, mais ce monde, pour les Hérétiques était trop oppressant, et le Mal suinter de partout. Un bourdonnement incessant faisait vibrer le sol, c'était celà, le centre de la terre.
De nombreuses flammes perpetuelles, et des torrents de magma illuminaient le lieu. On aurait pu s'attendre à être dans une grotte, mais on n'en voyait ni le plafond, ni les cotés.

De longue plaine s'ouvraient en contrefond, derriere les batiments de la seule ville, c'étaient les contrées de Sept Princes.
Droit devant, une bulle titanesque accueillait les téméraires qui voulait joindre l'Armée Ardente: l'Arcade de l'Avenir, terrain de jeu du grand Juge Mach Gulam.

Mais la Gardienne la conduisit à travers la place aux pavés rouges, jusqu'à une construction anarchique, aux murs noircis par la suie.
Devant l'entrée, qui ne comportait pas de porte, Médolie s'arreta.
Elle lacha brusquement la main d'Ana, et lui parla:


C'est içi...
C'est la demeure qui lui a été attribuée...
Mais je ne sais pas si elle est présente en ce moment...


Elle regarda machinalement autour d'elle, comme si elle était génée... Mais comme Ana ne prit pas la parole, scrutant l'entrée déserte de la maison, elle continua:

Maintenant que tu es içi, et avec moi, tu ne risques rien...

Enfin...pas si tu respectes nos Lois.


L'atmosphère s'allourdie un peu, si c'était encore possible.
Médolie s'assit sur le sol, comme toujours, et regarda, à travers les batiments, en direction de la Porte, sans vouloir ni pouvoir avouer, qu'elle lui manquait déja...

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Dim 27 Avr - 11:50

la jeune femme se laissait guider dans ce monde si rouge et si chaud, plus grand qu'elle ne l'aurait jamais imaginé.
Ni haut ni bas, rien que l'immensité de plaines arides, et une ville souterraine qui fait parti de la terre qui est la terre autant que chacun d'eux à sa place ici.

Elle le ressent, dans l'écho des pas de la guerrière, ce léger battement, tremblement de vie, elles ont le même rythme de vie, la terre et la guerrière, même son...

La lumière est forte, agressive, peut être comme chaque chose qui demeure ici...

Elles avancent toutes deux jusqu'à une étrange demeure aux murs alambiqués et aux arrêtes transperçantes, la suie collant à sa peau de plâtre...

Pas de porte, curieux... Est ce partout pareil ou ne lui font il pas assez confiance?
Si personne n'a de porte c'est qu'aucun d'eux ne se cache rien... Et que chacun peut contrôler la vie de l'autre... Trop de transparence est ce la clé de l'oppression ou de la confiance?

Médolie regarde autour d'elle, l'air pas très à l'aise...

Tu crains quelque chose, Médolie? Vas tu avoir des ennuis si on voit que tu m'as conduite ici?

Anamaya regarde à l'intérieur de l'entrée, fait quelques pas... Elle n'ose pas trop pénêtrer plus avant, ni l'appeller à voix trop forte de crainte d'être repérée par quelqu'un qui s'interrogerait sur sa présence, pas tout de suite en tout cas...

La guerrière s'assoit à nouveau, décidément elle est bien proche de la terre, pour une guerrère du feu... Quoi que le coeur de celle-ci n'est que flamme après tout ...

Dis moi, vos Lois qu'elles sont elles?

Elle suit le regard de Médolie, regarde ce qu'elle fixe, revoit la grande porte au loin, son poste...

Si tu ne souhaites pas rester trop longtemps éloignée de ce que tu as la garde laisse moi ici... J'attendrai Eyleen à l'intérieur si elle n'y est pas... Je serais sage... Ne te sens pas obligée à faire quelque chose que tu ne souhaites pas par ma seule présence, d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Lun 28 Avr - 12:04

La Gardienne leva soudainement les yeux vers Ana, comme tirée violement de ses pensées. Ele ne put que répondre d'une voix embuée:

Non non... Ca va...
Si quelqu'un approche de la Porte, je le sentirai, d'où que je sois.


Son regard se fit un peu plus nerveux, et sa respiration plus bruyante, mais elle s'efforcait de la cacher.

Il y a beaucoup de Lois qui régissent notre monde...
Mais il y a peu de chance que tu en transgresses une...

Mais après tout, peu de gens ont eu le loisir de se promener hors de l'Arcade sans être marqué du Sceau...


Elle se releva et tira vers le haut le tissu inconnu pour montrer le bas d'une grande forme, tatouée sur son dos. Le Sceau dont elle parlait : §

Un silence relatif s'installait, Ana continuait de guetter dans le corridor plongé dans l'ombre.
La Gardienne se crut obligée de combler le silence, elle se sentait proche de la Magicienne des Etoiles:


Il n'y a aucune porte dans notre Empire... à part celle que je garde.
Je n'ai jamais vraiment sû pourquoi en fait... sans doute pour nous rapprocher...

Nous ne sommes pas une société ordinaire... simplement, une famille, et tout le monde se doit d'apporter quelque chose... quelque chose de plus que deux bras dans notre Armée, j'entends.


Ana semblait vaguement interessée. Elle était sans doute plus impatiente d'accomplir sa tâche, maintenant qu'elle était si près du but.

La Gardienne passa la tête par l'entrée de la maison, puis fît quelques pas.


Allons voir... on ne sait jamais, içi... dit-elle depuis l'ombre, où seuls ses yeux rouges et brillants restaient visibles.

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Lun 28 Avr - 19:59

Je suis tapie dans le coin le plus sombre de la seconde pièce. Assise les bras noués autour des tibias, le dos calé contre la paroi noire, lisse et torturée comme si la chaleur l'avait fondue. Ce qui est peut-être le cas. La chaleur ou la magie. L'une comme l'autre sont détestables. Je déteste ces murs. La pierre est fausse.

Je les entends, leurs voix me parviennent à travers les embrasures béantes. Deux femmes. Une voix que je connais, mais que je ne reconnais pas. Les accents qui tranchent d'habitude me semblent émoussés. La Gardienne hésite et doute. Voilà qui diverge très nettement de sa réputation. L'autre voix... Non. Je ne sais pas. Elle me dit quelque chose, mais je n'arrive pas à l'identifier. Encore un écueil masqué dans la brume de mon passé, une racine sournoise tendue sur mon passage. Encore un risque de déchirure, de chute. Un danger latent.

Je ne bouge pas d'un cil. Je reste dans mon coin habituel, puisque je me répugne à dire mon coin favori. Celui où je me rencogne dès que je regagne ce lieu, ouvert à tous les vents trop chauds et trop secs, ouvert à tous les intrus qui se sentiraient le droit d'y pénétrer. Rien n'est à personne ici. A part les armes. Les miennes reposent sur la couchette, à la place que je n'occupe jamais. Je ne peux pas dormir ici. Je ne suis pas en sécurité ici. Je ne suis pas chez moi. Chez moi n'existe pas.

Quand je veux dormir je sors d'ici, je vais à une paroi fendue d'une crevasse, et tout au fond de la crevasse, il y a un interstice juste assez large pour moi, je m'y coule comme un serpent, à plat ventre, jusqu'à l'endroit quelques mètres plus loin où je peux me retourner, je recroqueviller et dormir quelques heures. Sommeil de plomb. Dans la promiscuité forcée de la tente, je n'arrive qu'à me reposer un peu, au mieux, et dans la maison de verre noir, même pas fermer l'oeil. La roche fondue, déformée, me donne le vertige dès que je lâche un peu prise sur moi-même. Alors je veille.

Je veille, fermée comme un poing, et j'entretiens mes armes. Pas celles qui brillent sur la couchette dans la lueur rouge du dehors. Celle qui sont à l'intérieur de moi. Ma colère et ma rage, ma dureté. Soigneusement je cueille et je détruis tout ce qui pourrait pousser sur le sol aride de ma mémoire enfouie. Le moindre germe de doute, la moindre tige de souvenir. Jusqu'à ce que tout soit propre, net, vierge de toute aspérité. Comme le mur dans mon dos. Lisse et artificiel. Un long travail, un patient travail. Beaucoup d'énergie pour garder bien vive et bien présente dans ma mémoire, l'image des yeux brasillants du Juge, l'écho grinçant de son rire. Je le tuerai. Et en attendant de le tuer, je progresse. Chaque mort donnée ou reçue aiguise ma rancune, accroît la sûreté de mon geste... Un jour je serai prête. Je suis patiente.

Leurs voix, encore.
Je reste immobile.
Peut-être qu'elles partiront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mar 29 Avr - 18:56

Anamaya regarda la marque sur le dos de la femme... La chair semblait... brûlée. Par le feu rejoignaient ils ces rangs?

Ana se demanda si Eyleen aussi avait eu droit à se tatouage de sang dans le dos. Une marque rouge... Voilà qui devait jurer sur sa peau d'améthyste.

Elle sourit en entendant parler de famille. C'était amusant, c'était comme cela, aussi que les constellations étaient vues, une famille... Lieu ou chacun est accepté dans sa différence et donne de soit ce qu'il a à donner...

Une famille oui... Dans l'ombre de la porte qui n'existait pas, elle souriait.

Ces murailles d'intolérantes ignorances cachaient au regard des hommes leurs similitudes, ne laissant en avant que les différences. Les raisons de se haïr... Un pas de côté et que voyait on derrière les montagnes? un reflet de soi-même peut être...
Pourquoi pas?

Il faisait chaud, même dans l'abri de pierres de suies. Peut être était ce ça aussi le but de l'absence de portes. La même température partout...

" Je serai curieuse d'en reparler avec toi, Médolie, de votre société, si ce n'est pas interdit..."


Elle la suivit à l'intérieur, à pas léger, se sentant intruse plus encore que lorsqu'elle avait pénétré le territoire en lui même. Le regard de la guerrière irradiait dans l'obscurité comme des rubis irréels.
Leur couleur avait quelque chose de fascinant, à la fois inquisiteurs et terrifiants. Jusqu'où leurs permettaient elle de voir?

" Tu as de sacrés yeux, Médolie...Ils ne doivent pas faire les fiers longtemps ceux que tu dévisagerais durement..."

Tiens c'est curieux, ça lui rappelle cette autre fois, où elle avait aussi été bluffée par le regard d'Eyleen. Amethyste pour elle, rubis pour Médolie... N'y a t'il donc que des pierres qui parsèmes cette terre brûlée?

Elle hésite encore un peu puis se lance avec appréhension, plus par crainte de bouleverser l'équilibre des lieux que d'être repérée.

"Eyleen? Es tu là?"


'Je sens ta présence, proche...

Coeur de roche, sang de sève...

Approche, louve...

Attaque. Si tu le dois.

Je ne t'en aimerai pas moins...'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Lun 5 Mai - 18:32

L'appel.
Je frissonne violemment. Les bras se serrent davantage, les jambes se plient, le dos s'appuie contre la paroi noire. Je déteste ce nom. Je déteste qu'on m'appelles, comme ça ou autrement, "Eyleen", ou "hé, toi !" ou n'importe quoi. Les dents qui grincent, chaque fois.

La voix n'a pas bougé, elle n'est pas entrée. Elle n'ose pas. Elle a raison.

On ne tue pas ici.
C'est une règle.
L'autre règle, c'est obéir aux ordres de l'Empereur.
Il ne m'en donne pas, c'est parfait pour moi.
Sortir et tuer. Mais on ne tue pas ici. Les seuls ordres que j'ai reçus.
Pourtant, elle n'est pas comme eux. Ni comme moi.
Et elle affaiblit la Gardienne, c'est dangereux. La Gardienne parle comme une femme, c'est anormal. Si je tuais l'intruse, tout redeviendrait normal. La Gardienne serait à nouveau de pierre dure et tranchante, et ces trois pièces seraient à nouveau vides et silencieuses. Comme il se doit.
La tuer.
On ne tue pas ici.
La tuer.
Non.
Si.

Je ne sais plus...
Ma peur dit oui.
Les ordres disent non.
La fleur jaune... elle dit non aussi.
Mais qu'est-ce que c'est que cette fleur jaune ?
Les fleurs ne parlent pas.

La tuer.
L'épée et la dague qui luisent dans la lueur rouge de la porte.
Et l'ombre de la femme qui s'étire dans la pièce.
La peur au ventre, et la colère.
La tuer.
Je ne peux pas la tuer.
Pas le droit.

Silence, rester cachée.
Il faut qu'elle parte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Sam 10 Mai - 13:42


La Gardienne entendit l'étoile la questionner, sans pourtant l'écouter.
Elle était préoccupée. L'occupante de la maison était prostrée, dans le coin le plus sombre.

La Gardienne inclina la tête sur le coté, comme à chaque fois que quelque chose l'intriguait. Devant l'embrasure de la porte, elle empechait Anamaya, sans vraiment le vouloir, d'avancer.

Eyleen était là. Mais elle ne répondait pas à l'appel, et ne le ferait surement pas.
Elle tenait étroitement ses genoux contre elle. Ses tremblements et sa machoire si crispée interessaient la Gardienne autant que ça lui faisait peur.

Elle fit deux pas vers elle. Mais même de là, ses chuchotements frénétiques restaient inaudibles.

Elle se tourna vers l'Etoile, et inspira comme si elle allait parler, mais à cet instant, elle vit les yeux d'Eyleen.
Deux yeux écarquillés, dans l'ombre, qui les fixaient. Deux éclairs de démence, qui suppliaient.
Mais la Gardienne savaient ce que disaient ces yeux là, c'était ceux du meurtrier juste avant l'assaut, pourtant, les gestes ne suivaient pas...

Le vide se fit dans le crâne de la Gardienne, et son instinct d'urgence la fit reculer, elle bouscula Anamaya aussi fort qu'elle pouvait, et la jeta au dehors de la maison.

Sa voix un peu essouflée essaya, malgré elle, de se justifier, tandis que ses yeux balayaient rapidement toute la place :



Eyleen n'est pas là !
On...on repassera !

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mar 13 Mai - 18:58

Après le calme, la tempête.

Ana se fait bousculer, si bien qu'elle tombe à terre. Arthur qui l'a menée ici s'extrait de sa sacoche dans des cris de panique.

Médolie semble inquiète, qu'a t'elle donc pu voir de si affolant, là dedans pour qu'elle la repousse si fortement?
Elle saisit le rat pour le calmer, et se relève.

Médolie que t'arrive t'il? Un danger dans la maison?


Ana cherche à percer l'obscurité par dessus l'épaule de la guerrière.
Et si... et si Eyleen était là? Mais blessée, et qu'elle ne voulait pas qu'on l'apprenne?
Si elle avait besoin d'aide, ou qui lui arrivait quelque chose qui était connu en ces lieux et qu'elle ne devait pas voir?

Mais si on repasse, comment être sure que cette fois elle y sera?

De son sac, elle sort une fleur de cactus quelle claque dans la gueule de l'animal. D'un bond il s'engouffre dans la maison. Si il n'y a personne, il déposera la fleur et reviendra... Si il voit la femme dont il a suivi l'odeur jusqu'ici alors il le lui fera comprendre. Après tout c'est avec cette fleur et l'odeur d'Eyleen que le rat l'a guidée jusqu'à ces lieux.

quelques secondes, puis un petit bruit étouffé. Anamaya s'inquiète alors, bien plus que par le passé. Et si c'était quelque chose d'autre que la guerrière blessée qui se trouvait la dedans?

Un pas vers la porte mais Médolie est sur sa route. Elle lui saisie le bras.

Qui y a t'il là dedans? Laisse moi y aller

Tremblement. Fausse note. Le rat est rapide, il ne risque rien, rien... Enfin elle l'espère. Cela ne devait pas être lui, la proie aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 14 Mai - 8:51

Les yeux incandescents de la Gardienne.
Elle a compris. Bien.
Elle recule et éloigne l'autre femme, je les entends dans la première pièce. Une chute. Trop fort, Gardienne. Tu vas l'alarmer.
Elle va comprendre.
Je serre les dents.

La voix s'élève encore, des questions, merde, je le savais, elle se doute.
Médolie, idiote, tu crains pour elle, et c'est moi qui vais payer pour ça.

Cliquetis infime sur le sol de pierre noire.
Un rat.
Une fleur jaune dans la gueule.
.... fleur jaune ...
La fille de la fleur jaune, longs cheveux bruns, gestes légers, yeux anxieux.
Je la vois à présent. Le geste, les blessures qui se ferment, et puis la fleur déposée devant un abri de toile. Je ne sais plus pourquoi j'ai fait ça.

Mais que fait ici ce rat ?
Je questionne les petits yeux en tête d'épingle, noirs comme le coeur des démons. Les rats sont les petits maîtres des tunnels et des terriers. Des créatures vives, intelligentes, industrieuses et économes. Nous les respectons.
... nous ?...

Le rat me regarde, je regarde le rat.
Il dépose la fleur devant mes pieds.
Frôlement imperceptible d'étoffe, je tends la main, je la prends.
Fraîche et vivante, comme au premier jour.
Les fleurs de cactus sont résistantes, mais pas à ce point-là...

Le rat me regarde, je regarde le rat.
Il se détourne et repart en trottinant, sa longue queue nue sinuant derrière lui.
Je serre la fleur dans mon poing, sous mon menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 21 Mai - 13:08

La Gardienne sentait des présences, qui s'approchaient, autour d'elles. Mais elle ne voyait rien, son regard se troublait par instants, se posant tour à tour sur la Porte au travers des batiments, ou Ana.

Trop de choses arrivaient en même temps.
Elle déglutit difficilement, et baissa la tête juste au moment pour voir une petit ombre passer entre ses jambes.
D'un mouvement brusque, elle écrasa son pied sur la queue effilée de la bête. Elle émit un petit cri strident, mais sans y faire attention, elle regarda sa propriétaire, avec un mélange d'incompréhension et de colère.


C'est quoi ce...ce truc !?
D'où il sort et... pourquoi ?


Elle le saisi, et le sera fermement, sans entendre ses cris. Le rat se débattait et griffait sa main, mais en vain.

Tu es venue pour... lui montrer ... ça ?! dit-elle en secouant l'animal, sans même penser qu'il pouvait avoir mal.

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Jeu 22 Mai - 10:13

"Médolie!"

Indignation, colère paniquée. C'était un cri de souffrance qu'elle avait entendu. C'était une souffrance qu'elle ne pouvait accepter. Elle tenta de ne pas trembler alors que le rat se débattait.

" C'est un rat, il s'appelle Arthur et il provient de mon sac. Je ne suis pas venue pour lui montrer Arthur, c'est lui qui m'a guidé ici, il sait être un bon messager et a déposé quelque chose à l'intérieur.

Rends le moi Médolie, tu lui fais mal."


Moment de battement, elle semble peut être réfléchir, qu'importe Ana n'entend que la peine de l'animal qui n'a pour seul tort que de l'avoir aimé, elle se rend compte que sa demande est un peu idiote, après tout faire mal ne semble pas la déranger en ce moment...

Un cri plus fort que les autres et Médolie qui n'a toujours pas esquissé un geste... Alors Anamaya, par réflexe laisse la magie enflammer ses paumes, et un sort d'aveuglement part s'envoler vers les yeux de la guerrière. Un souffle de vent, des mains qui se pressent pour récupérer l'animal effrayé, Médolie qui bascule sous la poussée du vent , Arthur qui s'enfuit à l'intérieur de la maison pour se dissimuler...

"Cela ne dure que quelques secondes, reste à terre..."

40 secondes au total, combien reste t-il, 35?

Elle passe sa main au dessus du corps de la femme, elle ne ressent rien.

"Tu n'as pas été blessée."

Anamaya se relève, sort du champs de vision restreint de la guerrière, non pour fuir sa colère mais pour retrouver le rat en priorité.

40 secondes au total, combien en reste t-il, 30?

Elle court à l'intérieur, essaie de voir quelque chose dans cette obscurité sans lune.

"Arthur, vient là, montre moi où elle t'a fait mal..."

Quelque pas, un petit cri étouffé dans l'autre pièce et elle s'y jette pour y découvrir 2 formes dissimulées dans l'obscurité.
Un petit rat qui se précipite vers elle et une forme d'apparence humaine qui tient une fleur de cactus dans ses mains...

40 secondes au total, combien en reste t-il, 20?

Elle pose sa main sur le poil de l'animal afin de le soigner au cas où, elle est inquiète, l'apaise de caresses.
Anamaya vient s'asseoir, à genou face à la guerrière repliée et dissimule le rat dans sa sacoche, à l'abri, espère t'elle...

Un regard vers la femme si tassée aujourd'hui, elle sent un profond chagrin qui la saisit. Des questions, elle en avait des tas, mais cela semble inutile maintenant, la louve est en proie à une ronce qui la déchire, sans qu'Anamaya ne puisse deviner si c'est son nouvel état ou ce qui l'a conduit ici qui la rendait aussi repliée sur elle-même, blessée et prête à mordre.

"Marquée au rouge sur ta peau violette, c'est une drole d'idée ça, ça doit jurer.
Dis moi Louve d'Epine, est ce ici que tu te sens pleine et entière? Ce que tu souhaitais être au plus profond de toi? Assez désiré pour abandonner ta si jolie grotte aux murs irisés?"


40 secondes au total, combien en reste t-il, 5?

Répond moi, Louve, réagis, je n'ai plus de temps, je le crains...

La provocation cela la ferait réagir...

Une main qui se tend, doucement pour caresser sa joue. Simple signe d'affection...

Mord louve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Jeu 22 Mai - 12:30

Les cris du rat.
Comme la musique d'un violoniste débutant qui jouerait sur mes nerfs.
Mais qu'est-ce qu'elle lui fait ?
Quel intérêt ? Sa souffrance n'est rien. Aucun plaisir à en tirer, aucun soulagement, aucune gloire, que sais-je moi des motifs qui te font tuer. Chacun a ses propres motifs. Et ce n'est qu'un rat.

Gardienne, tu es une idiote. A cause de ton inconscience la femme a agi, je ne sais pas ce qu'elle a fait mais j'ai entendu ton corps tomber. Maintenant elle est devant moi avec ses yeux immenses et elle chuchote ses questions. Je te maudirais si tu n'étais pas déjà maudite.

Le temps file pour elle, elle a peur, je ne sais pas pourquoi, peur que la Gardienne se relève sans doute. Et j'entends bouger, elle va venir, et sans doute qu'elle sera furieuse. Et pourtant la femme reste là, alors que la fenêtre s'ouvre à côté d'elle sur la nuit enférienne. Elle pourrait fuir. Mais elle est là, avec ses murmures. Et ce geste pour toucher ma joue...

J'ai reculé brusquement, heurté la pierre lisse de la tête. On ne me touche pas, jamais. Sauf en combat, et alors qui me touche meurt ou me tue. Elle me touche et elle m'effraie plus avec sa douceur qu'elle ne m'effraierait avec sa violence. Et cette voix mi-anxieuse, mi-taquine... Une grotte irisée... Et une femme brune et un spectre souriant. Des fleurs violettes. J'expire longuement et tout se dissipe. Le parfum de la fleur de cactus. Il me guérit. Ou alors ce n'est qu'un souvenir déformé qui parle de guérison...

Les questions...
Elles n'ont même pas de sens.
Je me redresse, me déplie. Elle a l'air toute petite agenouillée par terre à côté de moi.


Pourquoi veux-tu savoir ?
Et qu'est-ce qui te fais penser que j'ai quelque chose à répondre ?


Ma voix est un souffle, mais un souffle coupant, tranchant.
Etrangement, ça me rassure. D'habitude quand la brume s'agite dans ma tête, je combats et elle s'apaise. Cette dureté dans ma voix est-elle une arme que j'ignorais posséder ? Suis-je capable de me protéger de tout ça sans avoir à m'immerger dans la violence ? Intéressant...
La marque à mon bras est sombre. Ce n'est que quand elle est rouge sang, quand elle me fait mal, que je sais qu'il faut tuer pour eux. La marque est muette, noire et terne. Elle ne réclame pas sa vie. Et moi... peut-être que je n'ai pas besoin qu'elle meure. Je ne sais pas pourquoi, mais... mais je sais que je n'aimerais pas la blesser.
La Gardienne remue dans la pièce à côté.


On ne tue pas ici.
Tu peux arrêter d'avoir peur.
En tout cas peur de ça.


Je vais jusqu'à la porte, la Gardienne est étendue. Que lui a-t-elle fait ? Pas de blessure apparente, pas de sang vu d'ici. Un regard vers la femme brune.

Reste ici. Et garde ton rat près de toi.]

J'approche de Médolie et je m'agenouille près d'elle. Pas de blessure mais ses yeux à l'éclat sanglant sont écarquillés. Son expression... Stupéfaction ou colère ?

Médolie ?

Je me tiens prête à l'aider. Ou à la retenir.
On ne tue pas ici.
Ce sont les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Jeu 22 Mai - 20:44

Les iris de la Gardienne étaient grands ouverts en ces lieux très obscurs. Le flash faisait vibrer sa tête et ses yeux restaient voilés de blanc.

Tombée par-terre par la surprise, elle restait là, incapable de bouger avec ce crâne qui bourdonne.
Ses yeux qui ne pouvaient se fermer ne voyait plus rien, pour une fois. Malgrè la rétine qui brulait, elle ressentit un grand apaisement. Enfin, c'était le vide...

Elle qui est habituée à voir à traves les tenebres ne recouvrera pas la vue avant au moins une heure. Elle n'entend pas les bruits de pas successifs des deux femmes.

Juste une voix embuée, qui vient de loin, celle d'Eyleen.
La Gardienne tendit la main, vers la joue de la guerriere, qu'elle ne voyait pas.
Juste pour savoir.
Savoir si c'était elle.
Toucher une fois ce qu'elle n'avait fait que voir.

Ses mains ne servent qu'à tenir une épée. Elle sont fines et douces.

Elle bredouilla quleques mots. Elle était comme dans un rêve, le sommeil artificiel qu'elle n'avait jamais eu.


Eyleen...

Il...il ya quelqu'un à la Porte...

Je le...


Un sourire naïf se dessina sur son visage d'enfant.
Elle soupira, et observa encore, ravie de l'interieur, le nuage devant ses yeux.

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Jeu 22 Mai - 21:03

Pas tout à fait la réponse qu'elle attendait. ça tombe bien, quelque part. Les rares fois où elle a posé des questions à Eyleen, elle n'avait pas obtenu les réponses qu'elle attendait. Elle la regarde se redresser, elle hoche la tête aux questions de la guerrière... Ce n'est pas alors qu'elle s'éloigne qu'elle va se lancer...

Arrêter d'avoir peur?
Ana sourit. Comme si elle avait peur de mourir...

"La mort n'est rien, surtout sur ces terres... Il y a des choses qui sont bien plus effrayantes et douloureuses que la mort que vous pourriez m'infliger."

Peur, avait elle peur? Peut être oui... Mais elle avait la sensation que c'était le chafrin, qui prédominait dans son sentiment d'alors...

Eyleen s'éloigna pour retrouver Médolie. La prêtresse s'inquiéta de ne pas l'entendre se relever. Rien ne pouvait la retenir à terre... Elle s'approcha de la porte, afin de voir ce qui se passait. Quoi que souhaite Médolie elle ne pouvait lui en vouloir, après tout elle l'avait agressé, même si c'était en réponse de ce qu'elle avait pris comme une agression.

Toujours à terre...

Anamaya se met à s'inquiéter pour elle en la voyons effleurer Eyleen comme si elle cherchait à discerner par le contact a qui elle parlait.
Le sort n'était il donc pas encore dissipé? C'était impossible...

Elle lança un regard en direction de la Porte, lointaine. Comment pouvait elle savoir qu'il y avait quelqu'un, d'ici?
Il y avait un lien entre l'endroit et la guerrière, même si elle ignorait lequel.

Ana s'agenouilla a coté de la femme allongée, face à Eyleen alors que l'esprit de la guerrière semblait divaguer. L'avait elle donc cassée?

Elle passa a nouveau sa main le long de ce corps, cherchant la sensation d'une blessure, d'une faille dans cet être, remontant des pieds à la tête.

Elle s'arrêta au dessus de ses yeux, puis interrogea Eyleen.

"Elle ne voit toujours rien?

Je peux tenter de l'apaiser"


Sa paume pris une teinte dorée comme pour confirmer ses dires, mais rien ne sembla se passer de plus, alors qu'elle paraissait attendre un assentiment de la part de l'une ou de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Ven 23 Mai - 8:45

Le même geste. En moins d'une minute.
Le même mouvement de recul aussi.
Et le même trouble.
Mais qu'est-ce qu'elles ont toutes à vouloir me toucher la joue aujourd'hui... Quelque chose d'étrange qui remue au fond de ma tête, pas désagréable, non... juste... décalé. Ce geste... Même elles ne me touchaient jamais. Même elles... Elles ? Elles qui ?...

Je secoue un peu la tête. Pas le moment d'avoir les idées qui vagabondent. La Gardienne est dans le cirage. Elle divague, parle de sa Porte, son point d'ancrage, sa responsabilité. Ce sourire doux sur ses traits, c'est totalement incongru. Elle semblerait presque... normale. Une adolescente qui sourit, une promesse de vie et non une promesse de mort...

Je lève les yeux sur la femme brune. Quel pouvoir a-t-elle, celle-là, pour transformer Médolie à ce point ? Et sur moi, quel sera son pouvoir ? elle me fait peur à nouveau. Une menace.

Pourtant ses questions sont soucieuses, presque comme si elle regrettait son geste, ou les conséquences de son geste. La lumière dorée dans sa main hésite, elle hésite. Est-ce qu'elle attend une autorisation, un accord ? De moi ? Et je suis qui, moi, pour porter ce choix ? Et si c'était l'achever qu'elle cherchait à faire ? Après tout le symbole qu'elle porte la désigne comme une ennemie.

Mais ce symbole n'est pas tout.
Ce symbole n'est pas elle... Je le sais.
Encore un de ces savoirs irritants venus de derrière la brume. Mais je sais qu'elle ne lui fera aucun mal si elle n'y est pas forcée.
Je hoche la tête.

Je me penche sur Médolie, la voix basse, j'essaie de l'adoucir, de la rendre apaisante, rassurante.


On s'occupe de toi, ne t'en fais pas pour la Porte, tu sais que le Veilleur est là pour ça, s'il le faut... Le visiteur attendra si il tient vraiment à te voir.

Je me relève, après un regard à la femme brune. Quelques pas et je suis dans la seconde pièce. Les lames luisent toujours sur la couchette, je les range sur un coffre bas, j'ouvre les draps intacts.

Puis je reviens vers la Gardienne.
Le sol est inconfortable, à la longue.
Je le sais, c'est à même le sol que je dors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mar 27 Mai - 22:14

Eyleen essaya de la soulever, mais Médolie ne faisait aucun effort. Ses yeux tremblottèrent et lentement, elle sentait le voile se lever. De toutes façons, elle ne pouvait pas dormir.

Un Démon et une ennemie qui se faisaient du souci pour elle...à s'affairer autour d'elle comme autour d'une mourante. Elle soupira d'agacement, et se redressa pour s'asseoir, malgré ses tempes douloureuses.

Ses esprits revenaient en même temps que sa vision. Elle refléchissait aussi vite qu'elle pouvait.
Pour elle, l'Etoile ne devait pas avoir l'occasion de parler à Eyleen.
Elle avait peur... peur qu'elle la reprenne...

Elle sentait des présences alentours, d'autres que les deux femmes. Danger ou espoir... elle n'était pas encore apte à juger et penser lui faisait mal. Elle qui aimait tout controler...



Ana, je... elle se coupa. Dire son nom n'était peut-être pas une bonne idée. Mais...c'était trop tard...

Elle tourna son regard sans vue à peu près vers Eyleen, et fronca les sourcils.
Un regard autoritaire qui disait ce que sa voix ne voulait plus dire: il n'y a pas de danger...mais méfie toi...

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 28 Mai - 16:02

Eyleen qui emporte Médolie. Cela semble presque irréel. Cela déplait aussi à la gardienne qui saisit l'occasion pour se relever apparemment. Elle ne doit pas avoir l'habitude d'être entourée de tant d'attentions inquiètes, elle qui génère d'habitude les inquiétudes.

Anamaya entend son prénom, secoue la tête.

"Médolie je regrette, je ne voulais pas te faire du mal. Je n'ai pas supporté que tu t'en prennes à Arthur"

Elle place sa main devant les yeux de la jeune femme, doucement. L'irradiation se propage aux yeux, un simple sort de soin, rien de plus... La magie qui parcourre les corps et répare les tissus, c'est selon la jeune femme le meilleur sort qui existe...

" Je ne pense pas que ça va être instantanné, néanmoins si quelque chose a été abîmé, cela sera régénéré très rapidement."

Un regard vers Eyleen, sans expression, puis en direction de l'extérieur, probablement loin des oreilles de la gardienne ou de quiconque d'autre.

"Je voudrais te parler, Eyleen. Je suis venue pour ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 28 Mai - 16:31

Elle va mieux.
Un peu de soulagement.
Le sourire m'a effrayée, l'agacement, lui, par contre, me rassure.
La dureté revenue. C'est la Gardienne à nouveau, et non cette fille étrange qui lui ressemblerait. Les choses reprennent leur place.

Ana.
Anamaya.
J'ai entendu prononcer son nom, ici, déja.
Dans le monde extérieur aussi.
J'ai déjà connu ce geste gracieux de la main, ce halo chaud qui la nimbe. Je cherche des yeux la fleur, la fleur jaune... posée là-bas, sur le coffre, entre les lames de mes dagues. Le souvenir revient, nébuleux. J'ai posé la fleur devant une tente portant l'étoile des Constellations. Pour elle. Après qu'elle soit passée près de moi, et m'ait accordé ses soins, sans un mot, et sans rien attendre.

Et ce n'était pas la première fois.
Mais ce souvenir-là a disparu. Il dort dans la brume, redevenue épaisse et lourde, opaque.
Bien au chaud, bien à l'abri.
Bien loin de moi.

Ses mots sont droits, fermes, même si sa voix est douce.
Son regard ne dévie pas quand elle le retourne vers moi.
Et moi je ne détourne pas le mien.
Je n'ai pas peur.
Pas de son regard en tout cas.
Un peu plus de ses mots.
Mais auprès de la Gardienne, je suis plus forte.
Elle semble décidée, résolue.
Je le suis aussi.
Ma panique est calmée, qui m'avait rendue frémissante comme un animal acculé, terrifié, ballotté dans les remous violents de la brume.
Mais le voile de peur rouge s'est retiré de mes yeux.
La marque palpite et brûle à mon bras, oui, il sera temps, bientôt, de sortir à l'air libre et de chasser pour eux.
Mais pas ici, pas encore.
Le calme est revenu en moi avec la froideur dans les yeux de la Gardienne.


Je t'écoute.

Si basse, ma voix, si égale.
Je suis debout, immobile, concentrée.
La brume en moi, chaude, épaisse, assoupie.
Je n'ai pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Lun 9 Juin - 20:27

La Gardienne était toujours assise, la tête dans les mains. Les deux autres femmes étaient à quelques pas.
Elle entendait tout. Et la peur revenait.

Il ne falait surtout pas...
Où était-il ?..
Pourrquoi mettait-il tout ce temps à se dévoiler ?



Il est là, je le sais ! répétait-elle, dans sa tête, les dents serrées alors qu'une étrange haine montait.


Ses yeux balayaient les environs, ne pouvant le voir, bien qu'elle sentait sa présence.

Elle se leva, et s'approcha de l'Etoile, esperant l'interrompre.
Elle resta silencieuse, mais fixa Eyleen, les sourcils froncés.


Depeche-toi, Raizen... arrete la...

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Lun 9 Juin - 22:49

Médolie, apparemment pas au meilleur de sa forme, observée dans un regard dérobé. Entendait elle? Oui, non... Qu'importe, sa seule présence risquait de limiter la franchise de la guerrière. Et elle n'était pas venue pour entendre un discours conventionnel... ça ne l'intéressait pas vraiment.

"Sortons, s'il te plait. Je n'ai que peu de choses à te dire, et je voudrai que toi seules les entendent... "


Anamaya fit quelques pas vers l'extérieur, invitant la guerrière à la suivre. Elle craignait que celle-ci préfère rester dans la sécurité illusoire que lui offrait la présence de Médolie, et se voyait mal l'embarquer sur son épaule et s'enfuir avec elle.

" Je ne vais pas t'enlever à toi-même, allons... Mais qui sait tout ce que je sais sur toi et qu'ils ignorent, et que tu ne voudrais pas qu'ils sachent encore... Je n'ai pas envie de dire quelque chose qu'il ne faudrait pas..."

Un mot esquissé; inaudible qui passe rapidement sur les lèvres de la femme, comme un baiser déposé en silence. Un prénom. Le sien, le vrai.

Ana s'adosse au mur, elle attend, elle espère. Il est étrange de les voir, de la voir se cacher ainsi. Ses craintes seraient elles fondées, alors? La louve ne fait elle que se terrer d'elle-même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Ven 13 Juin - 11:05

J'hésite.
La Gardienne a l'air encore un peu sonnée, mais son regard se raffermit graduellement. Rassurant.
Et l'autre femme...
Sa voix douce cache un piège, je le sens.
Ses paroles sont des menaces voilées.
Viens ou je parle devant elle, et elle saura... quoi ?
Ils savent des choses de moi que je ne sais pas moi-même et je m'en fous.
J'entrouvre la bouche pour lui dire sèchement de parler ici ou de retourner d'où elle vient, et là...

Je l'ai vu passer sur ses lèvres, le nom.
Mon nom.
Celui qui n'est qu'à moi, à moi seule, je le croyais caché en moi, à l'abri, et le voilà sur les lèvres de cette femme, presque prononcé.
Mon nom à moi, celui qu'ils ne connaissent pas, celui qui est resté intact, la seule partie de moi sur laquelle le sang n'ait pas coulé.
Et elle menace, de sa voix douce qui se voudrait suppliante, viens ou je parle, qui sait ce que je pourrais dire, veux-tu vraiment qu'elle entende, viens...
Chantage.

Mon nom.
Je dois le lui reprendre, et je ne sais pas comment.

Elle est sortie.
Je lance un regard à la Gardienne, debout à côté de moi.
Elle n'aime pas ça.
Moi non plus.

Je sors lentement de la maison aux murs noirs.
Et elle est bien là, elle m'attend.
Je m'arrête tout près d'elle, les yeux braqués sur son visage.
Je parle bas, je n'ai pas besoin de hausser le ton, elle entend.
Je parle bas et doucement. C'est toujours comme ça que je parle quand je suis prête à mordre.


Dis ce que tu as à dire à présent.
Puisqu'assurément tu en sais long...


Le sarcasme passe dans ma voix comme l'éclat d'un croc découvert qui trouerait les ténèbres nocturnes. Les yeux plantés dans les siens, je scrute, je fouille, j'épie. Le moindre indice qui me permettrait de me battre à armes égales contre elle. Quelque chose qui lui tiendrait la bouche close, quelque chose d'aussi puissant que mon nom.

La brume s'agite.
Je la laisse s'agiter.
Peut-être que cette fois elle s'ouvrira sur quelque chose d'utile, qui sait. Ce qu'elle connaît de mon passé la rend plus forte... Mais peut-être que là derrière il y a ce que je sais du sien.
C'est dangereux...
Très risqué.
Mais je n'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Ven 13 Juin - 13:33

La louve gronde. C'est bon signe peut être. Elle l'exaspère. Ana n'aurait jamais pensé réussir à l'exaspérer ainsi. Elle commence vraiment à croire que la Eyleen qu'elle connait n'est pas celle-là. A t'elle été victime du même maléfice qui a rongé le coeur de Merr Aos autrefois?

Elle avait entendu dire, que c'était d'un baiser qu'il avait été réveillé. Pourquoi pas...
Leur appréhension à toutes les deux... Oui, c'était amusant. Les deux guerrières sentaient que Eyleen pouvait être enlevée. Mais ils se trompaient juste d'ennemi...

Un baiser, hein?

Anamaya sourit.

" Je ne prendrais pas trop de ton temps soeur louve. Ce que je sais, tu me l'as donné. Ce que tu sais, je te l'ais donné. Mais tu ne te souviens pas, n'est ce pas?
Te souviens tu même de moi, réellement? Je pourrais te rendre à toi-même peut être... Mais ce n'est pas pour ça que je suis venue.J'ai deux questions pour toi. Je vais te les poser à la suite, car tu pourrais peut être y répondre d'un même mot. Ces questions, je te les dois. Même si tu ne sembles pas comprendre pourquoi.


La prêtresse fixait la rose qui sommeillait sous la lave, soutenait son regard, sans se départir de son sourire, teinté d'inquiétude.

" Te sens tu toi, ici? Pleine, et entière? Etait ce cela que tu voulais pour toi? Si le chemin de sang sous l'avilissement d'une marque de feu était ce que tu souhaitais pour te sentir être, alors j'accepterais. Cela ne m'empêchera pas de t'aimer si tu t'es trouvée toi-même dans un chemin de mort.

Mais... si cette voie tu l'as prise par défaut, comme je le crains, alors sache que tu as ma main pour t'aider si tu le souhaites. Et même si tu n'es pas en état de le souhaiter, je risque de te pousser vers la lumière à l'insu de celle que tu es aujourd'hui, pour te rendre à celle que tu as toujours été.
Je n'arrive pas à croire que cette haine dans laquelle tu as grandi avec dégout, tu l'appliques aujourd'hui. Et puis ta grotte... tu l'aimais tant... Je ne comprendrais ton geste, qu'avec la certitude que tu t'y ais trouvée.

Ne me mens pas, je le verrai, Eyleen. Et puis, je te dois une vie, peut être deux..."


Une pause, Ana reprend son souffle, remet en place les éléments de son esprit, consciente de tous les batons tendus pour la battre.


" Ensuite, je t'ai juré que ce que je savais sur toi serait en sécurité. Toi, tu as fait de même.C'est toujours le cas, pour moi, car ce qui est arrivé ne concerne que nous. Est ce toujours le cas pour toi? "


Qu'importe à dire vrai ce que la jeune femme connaissait d'elle, de son passé, ou bien les sentiments qu'elle nourrissait pour un certain guerrier. Ce qui l'inquiétait actuellement, c'était tout ce qu'elle avait pu voir, vivre dans la demeure des constellations. Allait elle s'en servir à mauvais escient? Afin de servir les intérêts de ses nouveaux compagnons de meute? Après tout elle pourrait. Enfin... L'Eyleen qu'elle avait connu hier, ne l'aurait pas fait... Mais celle-ci, qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyleen
-§-Garde Impérial des EnferS-§-


Nombre de messages : 802
Faction : On my own
Classe : ...
Elément : Taire...
Date d'inscription : 29/12/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
71/100  (71/100)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mar 17 Juin - 9:48

Mais de quoi est-ce qu'elle parle ?
Ce que je voulais ? La voie que j'ai prise ? Me trouver moi-même ?
Tout ceci n'a aucun sens.

Et puis la voilà qui revient avec cette histoire de grotte. Et l'image passe furtivement dans ma tête, la grotte, ma grotte, et elle assise dans les fourrures blanches, le dos nu, cette marque étrange fugacement entrevue...
Oui, elle sait beaucoup de moi...
Et je savais beaucoup d'elle...
Avant...

Je secoue la tête.
Tout ceci ne m'aide en rien.
Ca me rend plus fragile face à elle au lieu de m'armer.
Ma voix est sourde comme un grondement.


Rien ne pourrait être plus en sécurité. Je ne me souviens pas. Donc évite de me rafraîchir la mémoire et tes secrets seront bien enterrés.

Autre image, brève.
Un visage.
Etrange comme il est différent de celui que je connais.
Je secoue la tête, encore.
Je n'ai pas besoin de savoir ça.


Pour le reste je ne vois pas pourquoi je te mentirais. Mais la vérité c'est que je ne comprends à rien à ce que tu essaies de me dire.
Je suis ici, c'est tout. Je n'y cherche rien de particulier, et personne ne me retient contre mon gré, si c'est ce que tu veux savoir.


C'est vrai.
Personne ne m'empêche d'aller et venir.
Personne ne me contraint...
Il y a cette marque, noire, rouge, mais c'est différent.


Je suis une guerrière. Une mercenaire.
Navrée que ça ait l'air de te déplaire, mais c'est comme ça.


La marque...
Somme toute, c'est juste une autre sorte de cor sonnant la charge.
L'empereur, un autre seigneur de guerre.
Le reste...
Le reste ne regarde que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Reine des abeilles
avatar

Féminin Nombre de messages : 206
Age : 30
Faction : constellations de l'Aube
Classe : Magicienne
Elément : air
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 18 Juin - 15:08

"Tu ne te souviens donc pas..."

Un hochement de tête, certaines choses qui commencent à s'emboiter un peu mieux. Le ton qu'elle emploie, aussi, paraît plus logique si elle s'est perdue elle-même quelque part entre sa grotte et ici.

Elle se dit redevenue mercenaire, comme avant le temps des roses, en sommes, mais Ana peine à le croire. C'est la confirmation que, la Eyleen qu'elle connaissait n'est pas celle qu'elle a face à elle. Une mercenaire à nouveau, ba voyons...

C'est étrange, maintenant qu'elle la regarde elle ne voit plus rien, de la guerrière. Où sont donc ces flammes qui faisaient danser son ame lorsque Nadhir et elle s'affrontaient du regard?

Son essence a t'elle changée, ou bien est la prétresse qui croit voir ce qui le conforterait dans son idée?

"Non.... tu te méprends, tes choix, tant qu'ils sont tiens, ne me déplaisent pas...
Je suis juste triste. Il n'est jamais facile d'accepter le fait d'avoir perdu une soeur sans en souffrir."


Un sourire fin, le regard vague. Etait ce mieux, ou pire que ce à quoi elle s'attendait? La perte du passé, de son identité... Elle n'avait plus qu'à espérer que la guerriere le retrouve un jour, ce paquet si lourd dont elle était désormais l'unique gardienne.

Elle ouvrit son sac et en sorti un objet entouré de tissus noir, avec précaution. Autrefois, elle lui avait remis une rose de verre qu'elle avait faite pour s'amuser. Cette fois ci c'était une louve...

Puisée non dans le présent de sang, mais dans le passé, cela n'aurait pas le même sens pour la louve qu'Eyleen était aujourd'hui;...

Mais qu'importe.

" Je suis aussi venue te donner ceci. Si un jour tu te souviens de toi-même, tu comprendras. En attendant... Cela fera une jolie déco pour couper la monotonie de ton logis..."


Dernière édition par Anamaya le Mer 18 Juin - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médolie
-§- Impératrice des EnferS -§-
avatar

Féminin Nombre de messages : 1241
Faction : -§- Enfers -§-
Classe : ~Guerriere~
Elément : ~Feu~
Date d'inscription : 31/10/2007

-§- Meurtres -§-
sur MZ uniquement:
152/200  (152/200)

MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   Mer 18 Juin - 15:45

Elles parlent, dehors. Et lui...il ne vient pas.

Il ne faut pas !
Si les souvenirs reviennent...
Si elle racontait à la Démone la pacifiste qu'elle était,
si elle lui disait quelle amoureuse, quelle amie, quelle croqueuse de vie elle était...


La Gardienne sert les dents. Elle frappe même le mur de ses poings nus.
Agir eveillerait des soupcons, sans aucun doute.

Elle frappe encore.
Puis sors sa longue épée, et frappe encore, entayant l'arrete du lit sans couleur.

Elles sont juste là, dehors...


Si j'en plante une des deux...
Juste assez pour que la discussion cesse...
Juste assez...

Je protège l'Empire...
Je protège une Démone d'elle même...et d'un mal venant d'une amie...
Rien d'autre !


La machoire serrée à s'en casser les dents, et les sourcils froncés. Son regard noir aurait fait reculer la plupart de ceux de la Surface.

Elle avanca maintenant, avec détermination.
Dans le même geste, elle prit l'objet enrobé que tendait Ana, passa devant elles, et pointa sa lame sur l'Etoile.

Sans même le regarder, elle le jeta derrière elle.
Il rebondit sourdement. Fragile ou pas, il semblait intact.


Ana...excuse-moi...
Je vais te demander de reculer.

Tu m'as trompée.
Dit moi la vrai but de ta venue, ou je devrai t'expulser des terres de l'Empire.


Son air était solennel et sévere.
Sa main ne tremblait pas et son regard fixait son visage.



Fini la duperie, Ana ! pensa-t-elle, alors qu'elle attendait, fébrile de l'interieur...

_________________
-§- Et Je Marcherai Dans Tes Pas -§-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étoile sous Terre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étoile sous Terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» COURS / " Des trains sous terre ? Ingénieux ces Moldus"
» une danseuse étoile à terre - Alessandro
» LIBRE. Il y a des fois où l'on aimerait disparaître six pieds sous terre.
» Le Freux se cache sous terre (Chasse continue)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Empire des Enfers :: La Cité Enférienne :: Entre les murs de la Cité-
Sauter vers: